FERRANDI PARIS partenaire du Bocuse d’Or France 2019

    Date de publication - 26/09/2019
    -
    -

    Organisée les 23 et 24 septembre derniers, dans le mythique Théâtre de la Mutualité (Paris 5e), la 11e édition du Bocuse d’Or France, a fait vivre un moment inoubliable à nos étudiants et apprentis mobilisés pour l’occasion.

    Au plus près de l’excellence

    Commis aux côtés des 8 candidats en lice pour représenter la France lors de la sélection européenne à Tallinn (Estonie) en 2020, les BP Arts de la cuisine 2e année du campus de Saint-Gratien, encadrés par leurs formateurs, Gilles OLIVIER et Thierry GOULLIER, n’étaient pas peu fiers d’être au cœur de l’événement : « J’ai été impressionné par le niveau de rigueur qu’il faut pour pouvoir arriver au bout de l’épreuve », nous rapporte Erwan, « la pression est grande, avec une forte montée d’adrénaline ! », ajoute Paul. Une tension palpable en cuisine qui a conduit nos futurs professionnels à se prendre au jeu : « On voulait que notre candidat réussisse », précise Naël, « on a tout fait pour bien respecter les instructions  qu’il nous donnait ». D’ailleurs, quels étaient les thèmes de cette année ? Pour l’épreuve assiette, il s’agissait de réaliser un plat végétal chaud ou froid servi pour 8 personnes à base d’artichaut, avec pour consigne de le décliner de trois façons différentes. L’épreuve plateau, quant à elle, d’une durée de 5 heures, devait révéler la capacité des candidats à sublimer le produit phare de cette année, le lapin de Bourgogne, accompagné de trois garnitures, dont une avec utilisation des abats. Les deux réalisations étaient ensuite soumises à l’appréciation d’un jury, composé de 17 chefs d’exception, dont Mathieu Viannay, chef doublement étoilé du Restaurant La Mère Brazier à Lyon (69), diplômé de FERRANDI Paris et présidé par Matthieu Otto, Lauréat du Bocuse d’Or France 2017, Kenneth Toft-Hansen, Lauréat du Bocuse d’Or 2019, ainsi que Serge Vieira, Président de la Team France.

    Un service d’exception

    Loin d’être en reste, nos apprentis serveurs, issus de deux classes du campus de Saint-Gratien (les BTS MHR 1re année et les BAC PRO CSR Première) et d’une classe de BTS MHR 2e année du campus de Jouy-en –Josas, ont eu le privilège, non seulement d’assurer le service des réalisations des candidats aux membres du jury, mais également celui des 160 couverts du déjeuner Premium, signé et réalisé par Adeline Grattard, cheffe étoilée du Restaurant Le Yam’Tcha (Paris 1er) et qui compte parmi les plus belles réussites issues de notre école. Encadrés par Valérie BOURGEOIS et Stéphane MAGNIEZ, tous deux formateurs sur le campus de Saint-Gratien, ainsi que par Samir BENYAZZA-JOUMARD, formateur à Paris et Xavier BOISSY, exerçant sur le site de Jouy-en-Josas, nos jeunes serveurs ont apprécié chaque instant de l’événement : « Dès notre arrivée, le matin, nous avons été pris en charge : visite des lieux, briefing, liste de tout ce qui devait figurer sur les tables », nous détaille Mina, « c’était très bien organisé ». « Moi, j’ai été impressionné par la présence des grands chefs », nous confie Maxime, « j’ai ressenti cela comme un  privilège de les servir ! ».

    « C’était magique »

    Un privilège d’autant plus grand pour Zahra, qui a eu l’honneur d’assister en cuisine le lauréat du concours, Davy Tissot : « C’était magique », nous dit-elle, le regard encore un peu rêveur, « il m’a félicitée pour mon travail et m’a même invitée à sa table ! J’ai mesuré le chemin qui me restait à parcourir pour atteindre son niveau, mais en même temps, cela m’a donné envie de passer des concours, ce sont vraiment des moments intenses ! ».