A+ / A-

    Chiara BUFFA

    chiara_buffa-200.jpg
    Chiara BUFFA, CAP connexe Pâtissier à FERRANDI Paris : "Après un bac littéraire, comme j’avais un bon niveau scolaire, j’ai voulu faire des études supérieures classiques. Après presque deux en commerce international, j’ai vraiment eu envie de me reconvertir vers la cuisine en faisant un CAP post-bac cuisine chez FERRANDI parce que je voulais intégrer une école de haut niveau. Ayant aussi un goût pour la pâtisserie, j’ai continué par un CAP connexe pâtisserie, puis par un CAP boulangerie".

    "Après un bac littéraire, comme j’avais un bon niveau scolaire, j’ai voulu faire des études supérieures classiques. Après presque deux en commerce international, j’ai vraiment eu envie de me reconvertir vers la cuisine en faisant  un CAP post-bac cuisine  chez FERRANDI parce que je voulais intégrer une école de haut niveau. Ayant aussi un goût pour la pâtisserie, j’ai continué par un CAP connexe pâtisserie, puis par un CAP boulangerie. J’ai donc  fait  trois métiers en seulement trois ans ! J’avais envie de tout voir et de tout faire. Cela m’a permis de démultiplier mes connaissances et d’acquérir plein de techniques nouvelles au sein de  trois structures bien différentes, mais toutes prestigieuses (Hôtel de Matignon, Thierry Marx Bakery…).  Lors de toutes ces formations, les professeurs ont été à mon écoute. Nous sommes en petits groupes de travail ce qui facilite le suivi personnalisé.  Maintenant, je sais que c’est en pâtisserie que je veux me spécialiser, c’est le métier dans lequel j’arrive le mieux à m’exprimer. Mais je ne regrette pas du tout d’avoir fait de la cuisine et de la boulangerie. Je sais que cela me sera de toute façon utile pour plus tard, je serai beaucoup plus polyvalente.  L’année prochaine, j’ai hâte de continuer en MC PGCC avec un nouvel employeur de renom (pâtisserie du Meurice animée par Cédric Grolet) chez lequel je vais apprendre encore beaucoup de nouvelles techniques. J’ai toujours envie de parfaire mes connaissances, c’est la clé du succès. Et pourquoi pas finir mon parcours de formation par un BTM…".