Stéphane Jakic : Itinéraire d’un enseignant heureux

    Date de publication - 27/03/2019

    On ne remercie jamais assez ses parents : c'est en effet sur les conseils de sa mère, constatant l'ennui de son rejeton à l'école, que le jeune Stéphane Jakic suit un stage cuisine à proximité de Vouvray en Touraine.

    L'autre chance de Stéphane, c'est la rencontre avec un formidable maître d'apprentissage qui, pendant deux années, le forme et lui donne le goût du métier avec, à la clé, son CAP cuisine. Les heures passées à dresser les assiettes ne le découragent pas, bien au contraire et il commence à cumuler de l'expérience d'abord dans le bel établissement L'aigle noir à Fontainebleau où il passe un an, puis en Angleterre, d'abord à Londres, (Richmond) puis près d'Oxford où il parfait son anglais dans des hôtels prestigieux. Il découvre alors le plaisir de travailler au sein d'équipes cosmopolites où se côtoient des australiens, des sud africains, des kenyans, des européens etc.

    Après avoir effectué son service militaire et de nouvelles expériences en France puis en Suisse, il rejoint les équipes du réputé Chalet du Mont d'Arbois à Megève, au sein duquel il demeure quatre années en tant que que sous chef.

    L'envie d'occuper le poste de Chef le convainc de rejoindre un très bel établissement faisant partie des Relais & Châteaux dans le Lubéron. Une expérience qu'il qualifie lui-même d'épuisante... 

    Après un passage dans un restaurant étoilé à Tours, il tombe par hasard, au début des années 2000, sur une offre d'enseignant à FERRANDI Paris et intègre l'école après être passé sous les fourches caudines de la sélection. D'abord enseignant auprès des adultes en reconversion professionnelle, il découvre un "vrai métier, de partage et de sens". Puis il enseigne aux professionnels en quête de perfectionnement culinaire et réalise des missions de consulting pour le compte d'entreprises du secteur.

    Il partage désormais son expertise auprès d'étudiants internationaux et insiste sur le bonheur de les voir progresser, de leur faire découvrir la gastronomie française. Des étudiants avec qui il entretient des liens forts via Messenger et Instagram une fois la formation terminée. Il réalise également  des missions à l'international, dans le cadre des partenariats noués avec des écoles réputées, que ce soit à Athènes, Taïwan, Macao ou Hong-Kong, à raison de 4 à 5 voyages par an, au cours desquels il participe à des séminaires et côtoie des chefs qui lui font découvrir leurs produits, leur savoir-faire. Et il ne boude pas son plaisir lorsque ceux-ci lui font l'amitié de passer le voir à l'occasion d'un voyage dans la capitale française.