Guy MAIGNAN

    Date de publication - 23/01/2018

     

     

     

    Entre passion et professionnalisme

    Sourire aux lèvres et pas décidé, lorsqu’on le croise au détour d’un couloir, Guy MAIGNAN, formateur en sommellerie à FERRANDI Paris Campus de Saint-Gratien, a bien voulu nous faire partager quelques moments clés de son parcours professionnel, un parcours riche et diversifié, émaillé de succès et de belles rencontres.

     

    Les années 80 : des deux côtés de l’Atlantique

    A l’origine, un Brevet de Technicien en hôtellerie-restauration au Lycée hôtelier de Dinard (35), où Guy découvre l’univers de la gastronomie française, véritable révélation d’une passion naissante qui ne le quittera jamais et qui le pousse, son diplôme en poche, à migrer vers le sud de la France pour rejoindre l’équipe de Roger Vergé dans le prestigieux restaurant 3 étoiles Moulin de Mougins (06).

    C’est là, entre raffinement culinaire et art de la table, que Guy fera ses premiers pas en tant que commis de restaurant et sommelier. Mais voici venu le temps du service militaire, qu’à cela ne tienne : cap sur Saint-Malo où son affectation au poste de majordome d’un général, lui permet de poursuivre son parcours en tant que responsable des réceptions. Ensuite ? Une échappée d’un an outre atlantique à Orlando (Floride), dans le prestigieux restaurant Les Chefs de France (groupe Paul Bocuse), qui  lui fait certes travailler son anglais, mais surtout confirme son goût de plus en plus prononcé pour la sommellerie. De retour en France, c’est au splendide château Renaissance d’Esclimont  (28) que Guy poursuit sa route, où durant 2 ans, sa soif de savoir le conduira à occuper différents postes, comme celui de Night Audit, propre à développer chez lui ce sens de l’accueil et cette élégance naturelle qui le caractérisent et lui permettront de devenir,  l’année suivante, Responsable de restaurant au très bel Hôtel  Paris Marriott Opéra Ambassador. C’est là, dans le cadre raffiné et haussmannien de cet établissement de charme qu’il cultivera ce goût du service soigné et attentionné, cette envie de partager ses connaissances et son savoir-faire avec une clientèle exigeante, en quête de conseils avisés. Des conseils avisés ? Guy les prodigue volontiers et se découvre une passion nouvelle : celle de transmettre son expertise et son expérience à de jeunes futurs professionnels d’art de la table et du service.

    Les années 90 : un tournant décisif

    Recruté à l’IFA Adolphe CHAUVIN, une école de la CCI Paris-Ile-de-France, Guy fait ses débuts en tant que formateur avec des CAP et BEP restaurant, pour, 2 ans plus tard, se voir confier la responsabilité de la toute nouvelle section MC SOMMELLERIE. Désireux de parfaire ses connaissances, il n’hésitera pas à  suivre, aux 4 coins de l’hexagone, de nombreuses formations dans les principales universités du vin, qui lui permettront de peaufiner ses connaissances et de nouer des contacts avec des personnalités du monde viticole et de la sommellerie, contacts qu’il continue d’exploiter, aujourd’hui à FERRANDI Paris : « je sollicite tous les ans les comités interprofessionnels de vins de plusieurs régions viticoles de France, pour animer des conférences mêlant culture du vin et dégustations », explique-t-il, « cela permet à nos jeunes apprentis de participer à un atelier de décantage et de dégustation, mais aussi de se familiariser avec les accords mets-vins». Mais Guy ne s’arrête pas là : conscient de l’importance en France, du déjeuner d’affaires dans le dénouement d’une stratégie commerciale, il accueille, depuis plusieurs années, dans le cadre d’un partenariat, de jeunes commerciaux de Sup de Vente (CCI Paris-Ile-de-France), qu’il forme au savoir-vivre au restaurant et à la connaissance des vins.

    Les années prestige

    Aujourd’hui à FERRANDI Paris, Campus de Saint-Gratien, Guy peut se prévaloir d’avoir contribué à de très belles réussites, comme celles d’Arnaud LOUESSARD, médaille d’or au Concours national Meilleur Apprenti Sommelier de France et CHAPOUTIER (2016) et de Solène MENESCLOU, titulaire du trophée LAFOURCADE (2017), de jeunes talents prometteurs, souvent accompagnés par de prestigieux tuteurs, comme Philippe Faure-Brac , Meilleur Sommelier du Monde 1992 et MOF 2015 « honoris Causa » : « même s’ils ne décrochent pas de médailles aux concours, nos jeunes sommeliers sont assurés, à l’issue de la formation, d’exercer leur métier dans de très beaux établissements, où parfois, d’ailleurs, ils ont fait leur apprentissage », commente Guy, « sans compter qu’ils sont très recherchés à l’étranger où ils véhiculent une image prestigieuse du métier », ajoute-t-il.

    95 à 100 % de réussite chaque année, une insertion professionnelle optimale et de multiples possibilités d’évolution de carrière, voilà de quoi rendre fier notre spécialiste en sommellerie d’être le référent privilégié de cette prestigieuse formation !