A+ / A-

    Le beau parcours d'Elisabetta

    -
    -

    Si vous la croisez, au détour d’un couloir, en tenue professionnelle ou en uniforme FERRANDI, ne vous fiez ni à son jeune âge, ni à son regard quelque peu enfantin et laissez-vous surprendre par la maturité de son discours et la richesse de son expérience. Actuellement en CAP Pâtissier première année, à FERRANDI Paris, sur le campus de Saint-Gratien, Elisabetta FORTE CALATTI, âgée de 16 ans, a déjà plus d’une corde à son arc. Retour sur le parcours exceptionnel d’une jeune-fille talentueuse.

    "Crostata" et multilinguisme 

    Née à Milan (Lombardie – Italie), d’un père italien et d’une mère italo-allemande, Elisabetta pourrait presque se revendiquer aussi suisse, étasunienne ou indonésienne, tant sa vie a été ponctuée par de nombreux séjours à l’étranger : « Le travail de mon père [artiste aux multiples facettes], m’a permis de voyager énormément, ce qui fait que je parle plusieurs langues », nous confie-t-elle. Lesquelles ? Peu encline à se mettre en avant, elle finit tout de même par les énumérer : « l’italien, le français, l’anglais, l’allemand, le chinois et le russe », souffle-t-elle modestement. Et la pâtisserie dans tout cela ? Une passion qui remonte à l’enfance, lorsque pour la première fois, elle a réalisé avec son père une « crostata », cette incontournable tarte italienne, à la généreuse couche de confiture, recouverte de croisillons de pâte sablée, une recette authentique de son arrière-grand-père, transmise de génération en génération. Et chuchotée à l’oreille, comme un secret de famille bien gardé ? En un sens, oui, mais ce sentiment est partagé, chez notre jeune pâtissière, avec l’envie de communiquer à d’autres ce savoir-faire, reçu en héritage, comme elle le montre très bien dans l’émission culinaire américaine « Great Taste », hébergée sur un site web et à laquelle elle a participé plusieurs fois.

    En attendant FERRANDI Paris…

    Des vidéos, quelques stages à l’école Lenôtre pendant les vacances scolaires et un rêve qui se concrétise : celui d’intégrer notre école en CAP Pâtissier : « J’ai toujours voulu étudier à FERRANDI Paris », assure-t-elle, « pour moi, c’est déjà une réussite d’avoir été acceptée dans une école aussi prestigieuse ». Une motivation très forte, soulignée également par ses formateurs : « Elisabetta a envie de tout apprendre, elle ne laisse rien au hasard et pose énormément de questions, elle veut tirer au maximum profit de sa formation », témoigne Céline TERRIEN, formatrice de pâtisserie sur le campus de Saint-Gratien.
    Et après ? Elisabetta veut se perfectionner encore et encore ! Après son CAP Pâtissier, elle espère se spécialiser en chocolaterie-confiserie, en intégrant l’une des nombreuses formations proposées dans ce domaine à FERRANDI Paris.