A+ / A-

    Ingrid Deffein et Guillaume Decombat, un engagement au quotidien

    -
    -

    Ingrid Deffein et Guillaume Decombat, sortis respectivement en 2014 et 2015 du Bachelor Arts culinaires et entrepreneuriat de FERRANDI Paris, et après plusieurs années passées dans des restaurants parisiens renommés tels que le Semilla, Le George V ou le Cobéa, optent pour un changement d'air et de vie en rejoignant Nantes, la ville d'origine d'Ingrid avec la volonté un jour de se lancer à leur compte. Parce qu'ils ont une tête bien faite et bien pleine, ils ont la sagesse de vouloir connaître préalablement l'écosystème nantais, repérer les bons fournisseurs, les habitudes et appétences de la clientèle locale.  

    Deuxième étape de leur installation nantaise : l'ouverture d'une épicerie “SOURCES” qui leur permet de sourcer des producteurs de qualité. Au bout d’un an et demi, après une belle rencontre et des opportunités à ne pas laisser passer, ils ouvrent en Septembre 2018 (accompagnés de leur nouvel associé David Millier), leur restaurant du même nom situé en plein coeur de Nantes dans le quartier piétonnier. 

    Le succès n'attend pas avec, cerise sur le gâteau, la reconnaissance des professionnels  : référence dans le guide annuel des tables de Nantes quelques mois après l'ouverture, article dans la revue Fooding et enfin reconnaissance en tant que “Jeunes talents nationnal” 2020 et "Grand de demain Grand Ouest 2020” par le Gault & Millau. 

    L'annonce du confinement le 14 mars au soir a été évidemment un "gros coup de massue", comme pour l'ensemble des professionnels du secteur. Heureusement, l'approvisionnement étant en permanence en flux tendus, Ingrid et Guillaume n'ont pas eu à affronter des problèmes de gaspillage. Grâce à l'impulsion d'un fournisseur et d’un restaurateur nantais, un réseau de bonnes volontés composé de fournisseurs et de chefs s'est très rapidement mis en place. Le but : fournir des repas pour le personnel de santé du CHU de Nantes. C'est avec beaucoup d'implication et de générosité que notre duo a décidé d'en être partie prenante. 

    Ainsi, chaque semaine, Ils cuisinent une centaine de plats et une soixantaine de desserts. Les matières premières leur sont gracieusement offerts par une poignée de fournisseurs et producteurs locaux. Toute la logistique est assurée par le fournisseur à l’initiative de ce mouvement.

    Les retours sont "très gratifiants et réconfortants sur le plan personnel" souligne Guillaume. "Ca fait du bien de voir ces élans de solidarité et de voir les liens entre nous être renforcés. On apporte notre petite pierre à l'édifice et on chouchoute nos héros, c'est ça le plus important" ajoute Ingrid. Ce sont aujourd'hui pas moins de 30 chefs sur la région nantaise qui s'impliquent et plus de 5000 repas distribués aux soignants en deux semaines.

    Un exemple à suivre.