Guillaume Gomez reçoit la médaille d’Or de FERRANDI Paris

    Date de publication - 15/01/2019
    De gauche à droite : Bruno de Monte, directeur de FERRANDI Paris, Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France 2004, Chef des cuisines du palais de l’Elysée et Jean-Paul Rigal, président du conseil d\
    De gauche à droite : Bruno de Monte, directeur de FERRANDI Paris, Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France 2004, Chef des cuisines du palais de l’Elysée et Jean-Paul Rigal, président du conseil d'établissement de FERRANDI Paris

     

    Le 14 janvier dernier, Bruno de Monte et Jean-Paul Rigal, respectivement, directeur et président du conseil d'établissement de l'école, ont remis à Guillaume Gomez la médaille d’Or de FERRANDI Paris.

    FERRANDI Paris souhaite ainsi honorer les chefs et personnalités du monde de l'hôtellerie et de la gastronomie pour leur engagement dans la formation, le rayonnement du secteur ainsi que pour leur investissement au sein de l’école.

    Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France 2004, Chef des cuisines du palais de l’Elysée est la première personnalité à recevoir la médaille d’or de FERRANDI Paris. 

     


    Guillaume Gomez, son parcours

    Entré au Palais de l’Elysée il y a 21 ans, lors de son service militaire, Guillaume Gomez est le plus jeune cuisinier à avoir remporté le titre de Meilleur Ouvrier de France. 
    Après une formation classique à l’Ecole de Paris des Métiers de la Table, effectuée en alternance au restaurant La Traversière à Paris, auprès de Johnny Bénariac, Guillaume Gomez débute sa carrière en tant que commis, puis responsable de poste dans les cuisines de Jacques Le Divellec. 
    Ce dernier le recommande chaudement au Palais de L’Elysée, où il effectue son service militaire. Il ne pensait pas s’y attarder plus de 2 ans, mais il est très vite happé par l’atmosphère particulière de cette brigade, qui sert plus de 90 000 repas par an, avec un niveau d’exigence à la hauteur de sa passion pour le métier. C’est dans ce cadre, qu’il prépare le Concours des Meilleurs Ouvriers de France, qu’il décroche avec brio à l’âge de 25 ans. 
    Au fil des années, il gravit tous les échelons de la brigade, jusqu’au poste actuel de Chef des cuisines du Palais de L’Elysée, succédant à Bernard Vaussion en octobre 2013.
    Mais son investissement ne s’arrête pas aux portes de l’Elysée, Guillaume Gomez investit tout son temps libre dans la promotion de la gastronomie française. Il se bat pour défendre les valeurs qui lui sont essentielles telles que le travail, le partage, la transmission et participe au rayonnement de toute une économie, tant sur le plan national qu’international : la défense et la promotion des savoirs, la transmission dans les écoles, la mise en avant de producteurs et le rayonnement des produits qui sont le fleuron de la gastronomie française.
    Il participe ainsi à de nombreuses semaines gastronomiques à travers le monde pour valoriser le savoir-faire, les produits et la cuisine française. C’est d’ailleurs cet engagement pour la reconnaissance et la mise en valeur de la gastronomie française qui lui vaudra de recevoir, en 2012, « Le Prix du rayonnement français » pour la gastronomie, avant d’être le tout premier chef promu ambassadeur des « Geographical Indications » par les Nations Unies.