FERRANDI Paris campus de Saint-Gratien en visite au Musée du Louvre

    Date de publication - 18/10/2018
    -
    -

    Dans le cadre d’un projet pédagogique, mené en partenariat avec le Musée du Louvre, deux classes de FERRANDI Paris - campus de Saint-Gratien se sont donné rendez-vous, en ce lundi 15 octobre, au pied de la pyramide, avant d’entamer une visite du prestigieux monument.

    De l’art à la table

    Elément déclencheur de notre projet, intitulé « FERRANDI en œuvres », cette visite initiale a permis aux apprentis des classes impliquées dans cette action, les Bac Pro Commercialisation et Service en Restauration Seconde et les Brevet Professionnel Arts de la cuisine Première année, de se familiariser avec un univers qui va constituer la toile de fond au repas qu’ils vont réaliser en mai prochain, au Restaurant de l’école. Un lien entre le métier auquel ils se préparent et la culture, donc ? Sans aucun doute, car si l’objectif global de ce partenariat est une sensibilisation artistique et une éducation du regard, il n’en reste pas moins vrai que  les différentes actions mises en place, dans le cadre de ce projet, vont par ricochet redonner du sens à la culture générale et aux enseignements théoriques qui l’accompagnent, en les intégrant dans des activités purement professionnelles : « Le but de notre projet est de réaliser un repas à thème, composé de 4 tableaux vivants, inspirés des œuvres du Musée du Louvre », nous rapporte Naël, apprenti en BP, « une fois qu’on aura choisi les œuvres, on travaillera en cuisine sur les plats qui vont les représenter ». Côté serveurs, même démarche, axée sur les arts de la table et la décoration associée à chacun des 4 tableaux représentés.

    Une équipe aux multiples facettes

    Reflet de la diversité des disciplines qui se croisent dans l’élaboration de ce projet, l’équipe pédagogique est constituée, à la fois de formateurs de matières générales (français, histoire-géographie, arts appliqués)  et professionnelles (cuisine, service en salle) : « l’espace du Restaurant sera divisé en 4 parties qui devront représenter 4 œuvres ou périodes différentes », précise Isabelle FARGE, enseignante en français-histoire-géographie, « une occasion pour moi d’approfondir leurs connaissances en culture générale, en leur faisant faire des recherches sur le contexte de l’époque de chaque œuvre choisie ». Des recherches qui se poursuivent ensuite en enseignement professionnel : « Sur la base de ce qui les a inspirés au Louvre, je fais le lien avec les pratiques culinaires correspondant aux œuvres sélectionnées, ce qui me permet d’aborder l’histoire de la cuisine et de les inciter à faire preuve de créativité dans l’élaboration de leurs fiches techniques », commente Gilles OLIVIER, formateur de cuisine. « Je fonctionne de la même façon au Restaurant », ajoute Samir BENYAZZA-JOUMARD, formateur de service en salle, « j’utilise les œuvres qu’ils ont choisies, pour les faire travailler sur l’évolution des arts de la table, d’une période à une autre ». « C’est d’autant plus intéressant qu’une table, selon la façon dont elle est dressée, est aussi un indicateur social », renchérit Stéphane MAGNIEZ, également formateur de service en salle. Une équipe kaléidoscopique, à laquelle s’ajoutent deux professeurs d’arts plastiques de l’Académie de Versailles, missionnés par le  Musée du Louvre, pour nous accompagner à chaque phase du projet. Une richesse d’apports culturels, qui nous a valu d’être guidés par l’un d’eux tout au long de cette première visite !

    Quelques pistes ? Dans le top 5, Arcimboldo et ses « Quatre saisons » est bien placé, à égalité avec les natures mortes de la peinture nordique et les fastueuses scènes de repas de la France du XVIIIe siècle…