A+ / A-

    Deux talents FERRANDI Paris sélectionnés pour la Finale Nationale du Concours MAF Arts de la Table et du Service

    Artus ANDRE et Cyril BAPTISTA , BAC PRO Commercialisation et  Services en Restauration à FERRANDI Paris décrochent une double médaille d’or lors la finale régionale Ile-de-France du concours MAF Arts de la Table et du Service
    Artus ANDRE et Cyril BAPTISTA , BAC PRO Commercialisation et Services en Restauration à FERRANDI Paris décrochent une double médaille d’or lors la finale régionale Ile-de-France du concours MAF Arts de la Table et du Service

    Organisée les 24, 25 et 26 juin derniers, au Lycée Emilie du Châtelet à Serris (77), la finale régionale Ile-de-France du concours MAF Arts de la Table et du Service, qui réunissait 13 candidats franciliens, a permis à deux de nos apprentis d’être qualifiés pour la finale nationale, qui se déroulera à Lyon en novembre prochain.

    Une double réussite

    Tous deux en Terminale BAC PRO Commercialisation et Services en Restauration, à FERRANDI Paris, l’un sur le campus parisien, l’autre sur celui de Saint-Gratien (95), Artus ANDRE et Cyril BAPTISTA ont brillamment représenté notre école en décrochant une double médaille d’or, à l’issue d’une demi-journée d’épreuves : « Nous devions passer par 7 ateliers différents », nous rapporte Artus, « cela allait de la réalisation d’une décoration florale au carafage et service d’un vin, en passant par la reconnaissance visuelle d’un plateau de fromages et la création d’un cocktail sur le thème Guignol et marionnettes », « et tout cela dans le respect des gestes barrières ! », ajoute-t-il.

    Une édition inédite

    Le respect des gestes barrières dans le cadre d’un concours exigeant en connaissances théoriques et professionnelles, voilà qui n’a pas facilité la tâche de nos candidats et des deux formateurs qui les ont accompagnés : « L’édition 2020 du concours est parrainée par le restaurant Paul Bocuse », précise Olivier PENENT, formateur-tuteur d’Artus sur le site de Paris, « la première épreuve, qui consiste à présenter de façon succincte, mais documentée, l’histoire du restaurant et de son chef prestigieux, a dû se faire en visioconférence, c’était un peu déstabilisant pour tout le monde ». Stéphane MAGNIEZ, formateur-tuteur de Cyril sur le site de Saint-Gratien, confirme le caractère inédit et forcément déroutant pour les candidats, du déroulement du concours : « Pour des raisons sanitaires, le nombre de personnes présentes devait être limité, moi-même, je n’ai pas pu accompagner Cyril, c’était un peu frustrant, mais nos lauréats n’en sont que plus méritants ». Surtout que l’entraînement intensif de nos candidats, mené par nos deux formateurs, en amont du concours, a brutalement été stoppé par l’annonce du confinement : « Les épreuves devaient avoir lieu le 18 mars dernier », se remémore Cyril, non sans émotion, « on s’entraînait depuis des semaines et ensuite on a dû, tant bien que mal, continuer chez soi, ne pas lâcher, garder le rythme, pour ne pas perdre tout ce qu’on avait appris, pour être prêt ; heureusement, au moment du déconfinement, j’ai pu revenir sur le campus de Saint-Gratien deux demi-journées pour m’entraîner ! », ajoute-t-il.

    Une belle performance pour nos deux jeunes talents, qui préfigure le début d’un beau parcours et peut-être, déjà, la victoire à la finale nationale de novembre prochain ?