A+ / A-

    Elisa Laire

    elisa_laire_cappostbaccuisine-200x200.png
    ELISA LAIRE, en CAP Cuisine post-bac à FERRANDI Paris : “ En CAP post-bac Cuisine, l’ambiance était géniale. On a tous des parcours différents parce qu’on est quasiment tous en reconversion. C'est très enrichissant, on est un peu comme une famille, c’est hyper agréable.”

     

    « J’ai fait des études de publicité en design graphique et je me suis même lancée à mon compte en 2016. Mais j’ai commencé à m’ennuyer dans mon travail et, comme je suis une grande passionnée de cuisine, l’idée de me reconvertir a commencé à me trotter dans la tête. J’ai voulu tester mes envies pour être certaine de faire le bon choix. Après un job de deux mois en restaurant, j’ai compris que c’était le chemin qui me rendait heureuse. Avant de postuler chez FERRANDI, j’ai regardé pas mal d’écoles, parlé avec beaucoup de restaurateurs et le nom de FERRANDI revenait souvent. J’ai participé aux Journées Portes Ouvertes, parlé à des professeurs et la réputation de qualité de l’école m’a rassurée: je ne voulais pas replonger dans des études classiques mais faire de la pratique. En CAP post-bac Cuisine, l’ambiance était géniale. On a tous des parcours différents parce qu’on est quasiment tous en reconversion. C'est très enrichissant, on est un peu comme une famille, c’est hyper agréable. J’ai pu travailler sur des produits de qualité, les professeurs nous poussent énormément à aller toujours plus loin. J’ai participé à beaucoup de superbes événements et à des concours. On nous fait confiance, on nous propose toujours des choses, tout le monde connaît notre prénom, des profs à l’administration. J’ai fait deux  stages, notamment  chez Alain Passard. Le 2ième dans un restaurant gastronomique qui  m’a même proposé de m’embaucher et,  j’ai accepté. Ensuite à long terme, j’ai pas mal d’idées différentes mais comme je découvre encore de nouvelles choses tous les jours, je me laisse le temps d’apprendre pour me décider. La cuisine, c’est un métier qui n’est pas monotone. Tous les jours je vais cuisiner des choses différentes pour des clients différents, en fonction des produits de saison : c’est cette variété qui me motive».