A+ / A-

    Marie Caroline Amis, une réussite au féminin

    Après des études supérieures en hôtellerie restauration, notamment en BTS à FERRANDI Paris, Marie-Caroline passe par différents établissements renommés où elle prend très rapidement des responsabilités de management. Après une belle expérience internationale au Café Boulud** (situé en plein Manhattan), elle intègre le prestigieux restaurant  Le Pré Catelan*** (groupe Lenôtre).  « Je suis actuellement maître d’hôtel dans ce magnifique restaurant, sous la conduite du chef Fréderic Anton et du directeur de salle Thierry Pruvot. La transmission des savoir-faire constitue l’ADN du groupe Lenôtre.

    Nous prenons donc tous les ans de nombreux apprentis et stagiaires. Ils font partie intégrante de nos équipes comme n’importe quel salarié. Après une période d’observation, pour se familiariser avec les techniques de salle, les cartes, la clientèle, Ils vont progressivement prendre des responsabilités de commis. L’objectif en fin d’apprentissage est de pouvoir tenir un poste de chef de rang ou d’assistant maître d’hôtel dans une grande maison.

    Le maître d’apprentissage est là bien sûr pour apprendre les classiques du métier mais surtout pour permettre à un jeune de savoir s’adapter à la clientèle. Cet enrichissement se fait aussi dans les deux sens. Les jeunes nous apportent leur fraîcheur. Leurs nombreuses questions nous conduisent, nous aussi, à nous remettre en question. Nous nous devons de les manager par l’exemple, c’est une source permanente d’exigence. La présence de jeunes dans une brigade de salle est bénéfique pour tout le monde. Ils nous renvoient les dernières tendances du métier ce qui nous oblige à rester dans le coup. Tout cela évite de s’installer dans une routine.
    Un maître d’apprentissage  se doit d’être à l’écoute de son apprenti, pour lui montrer constamment tous les petits détails qui font un service de qualité. L’apprenti, quant à lui, doit être curieux de tout et emmagasiner le maximum d’expérience et de culture possible.
    J’ai été apprentie au sein de FERRANDI Paris, j’ai donc un faible pour les élèves de cette belle école. Mais au-delà de cela, en tant que manager, nous recrutons toujours du personnel qui puisse correspondre aux exigences d’un restaurant triplement étoilé. J’attends donc d’une école qu’elle nous envoie des jeunes sélectionnés qui seront capables d’être en phase avec ce niveau de rigueur. Les élèves  de FERRANDI répondent à ces critères grâce à leur implication et à la qualité de la formation donnée par leurs professeurs. Ces derniers sont tous des anciens professionnels du métier. Ils connaissent nos besoins ce qui rend plus fluide notre partenariat.
    Un jeune qui veut aller vers nos beaux métiers de la restauration, se doit d’y aller à fond, de ne pas ménager sa peine, d’être curieux de tout, apprendre toujours apprendre… » insiste-t-elle.