Les solutions de financement

    Date de publication - 30/03/2017

    Selon votre situation professionnelle (salarié ou non, en CDI ou CDD, etc...) et le type de formation retenu, vous disposez de plusieurs modes de financement qui peuvent être cumulatifs :

    Solutions de financement par type de formation

    Chaque employeur conçoit et met en place le plan de formation qu’il considère le plus adapté au projet de l’entreprise, en partenariat avec les instances représentatives du personnel et ses salariés.

    • Actions visant à assurer l’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution et/ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise.
    • Actions ayant pour objet le développement des compétences des salariés. Ces actions visent à l’acquisition pour le salarié de nouvelles compétences dans la perspective d’une mobilité professionnelle, d’une promotion, d’un reclassement…

    Le plan de formation peut comporter également des actions de bilan de compétences, de validation des acquis de l’expérience, et la prise en charge partielle de périodes de professionnalisation et de contrats de professionnalisation.
    Les besoins de formation exprimés par les salariés dans le cadre d’un entretien professionnel peuvent également être pris en compte dans le plan de formation.

    Loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale
    Loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie
     

     

    Depuis le 1er janvier 2015, le Droit Individuel à la Formation (DIF) a cédé la place au Compte Personnel de Formation (CPF). Ce nouveau dispositif offre à tous les actifs de nouveaux droits pour se former tout au long de leur vie. Contrairement au DIF qui permettait d’accéder à tous les types de formations, sous réserve de l’accord de l’employeur, les heures inscrites sur CPF ne peuvent être utilisées que pour des formations figurant sur les listes officielles.

    Selon leur secteur d’activité et selon la région où ils travaillent, les salariés peuvent ainsi bénéficier :

    • de formations qualifiantes (liste consultable sur le site officiel du CPF)
    • de certifications professionnelles propres à leur secteur d’activité ou d’un autre secteur via une liste interprofessionnelle
    • de formations relatives au « socle de connaissances et de compétences » (savoir lire, écrire, compter) ou d’un accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

    En savoir plus

    FERRANDI Paris  propose aux adultes des formations préparant à l'obtention du CAP (CAP cuisine, CAP pâtissier et CAP boulanger), formations éligibles au titre du CPF.

    Le Congé Individuel de Formation (CIF) permet à toute personne qui travaille de suivre, au cours de sa vie professionnelle, des actions de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir.

    • Le salarié en CDI doit justifier d’une ancienneté d’au moins 5 ans, consécutifs ou non, en qualité de salarié dont 12 mois dans l’entreprise.
    • Le salarié en CDD doit justifier de 24 mois en qualité de salarié dans les 5 dernières années dont 4 mois en CDD dans les 12 derniers mois. 

    Le CIF se traduit par une autorisation d’absence pendant laquelle le contrat de travail est suspendu. Après avoir obtenu l’accord de l’entreprise le salarié doit contacter, selon le cas, le FONGECIF régional, l'OPCA de branche (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) ou l'AGECIF du secteur concerné.
    Les modalités de prise en charge financière des coûts de la formation sont propres à chaque organisme financeur. L’OPCA dont vous dépendez (FONGECIF, FAFIH, AGEFOS PME, OPCALIM...) organise le plus souvent des réunions d’information et/ou proposent des rendez-vous individuels. Nous vous conseillons de  le solliciter en amont pour préparer la rédaction de votre dossier et mettre toutes les chances de votre côté pour que leur commission accepte le financement de votre projet.
    Pendant le CIF, vous bénéficiez de la prise en charge de votre rémunération (entre 80 et 100 %), d’une prise en charge partielle de ses frais de formation, et sous certaines conditions, de la prise en charge de ses frais de transport et d’hébergement.

    Pour plus de renseignements : http://www.fongecif-idf.fr/les-dispositifs-de-formation/le-conge-individuel-de-formation-cif/

    1. Déposer votre candidature auprès de Ferrandi dans les délais fixés. Si votre dossier est retenu, nous compléterons la partie organisme qui nous incombe.
    2. Prévenir votre entreprise de votre démarche
      En principe, la demande d’autorisation d’absence à votre employeur doit se faire au plus tard 4 mois avant le début de la formation sachant que l’employeur a un délai maximal d’un mois pour vous répondre (positivement ou négativement).
    3. Déposer votre dossier de financement en 3 parties (personnelle, organisme, employeur), en principe, 3 mois avant le début de la formation (délais à confirmer auprès de votre OPCA). En général, les commissions des OPCA se tiennent chaque mois.

    Quel que soit le type de formation choisi, Ferrandi Paris demande un acompte de 30 % du coût total de la formation à verser au moment de l’inscription au stage.

    Le solde de la formation doit être acquitté au plus tard le 1er jour de la formation.

    Vous avez la possibilité de régler par virement, par chèque ou, en espèce dans la limite de 1 000 €.
    Pour les formations CAP cuisine, boulanger et pâtissier, le paiement du solde peut s'échelonner sur 3 mois par le biais de 3 prélèvements mensuels à partir du 2ème mois de formation

    Si vous êtes demandeur d’emploi, nous vous invitons à vous rapprocher de votre conseiller Pôle Emploi pour connaître les dispositifs de financement existants.

    Nos formations n’étant pas conventionnées par le Pôle Emploi et la Région, le candidat se voyant accordé un financement partiel devra s’engager à régler les coûts pédagogiques complémentaires directement à FERRANDI Paris.