Elsa Pierret

    Date de publication - 24/10/2017

     

     

    Elsa Pierret.png

     

    «  A FERRANDI Paris, j’ai acquis une réelle culture gastronomique »

    Ambitieuse et des projets plein la tête, Elsa Pierret sort diplômée du bachelor management de FERRANDI Paris en 2014.
    Au cours de ces trois années, elle effectue ses stages professionnels au sein de petites structures et dans de grandes maisons comme le Meurice ou le restaurant étoilé l'Aureole à New York.

    Son diplôme en poche, Elsa participe à l’ouverture du restaurant, « Gare aux Gorilles » puis lance un service de traiteur à domicile. Aujoud'hui, elle concrétise son rêve d'entrepreneuse avec l'ouverture en octobre dernier de sa boutique de vente à emporter à  Paris, « Elsa et Justin » 

    ELSA ET JUSTIN, comptoir, traiteur, 100% légumes de saison 

    Dès fin octobre 2017, Elsa & Justin, propose dans leur boutique, rue du Faubourg Saint-Martin (Paris 10ème), des plats cuisinés et responsables à base de légumes et de céréales issus de l'agriculture biologique en provenance de petits producteurs.
    "Nous ne revendiquons pas la moindre attache healthy ou végétarienne. Notre concept est celui d’une cuisine ouverte proposant un choix à la fois élégant et gourmand. Toutefois, Elsa souhaite se limiter uniquement aux produits de petits producteurs de proximité (2h de Paris maximum) pour garder un côté frais et locavore. « Je suis heureuse d’apposer enfin ma marque, d’avoir notre identité", raconte la jeune femme.  

    L’exigence en héritage

    Elsa reste marquée par l’exigence apprise à FERRANDI Paris. "Aujourd’hui encore, je n’appuie plus mon dos sur les murs, même dans une salle d’attente. On a acquis une rigueur, des règles de politesse immuables, que l’on garde encore aujourd’hui. Dans mon métier où la relation avec le client est primordiale, c’est très important !" 
    Elsa se rappelle également de son professeur en management, Fabrice Ribeiro, qui apportait un regard moderne et professionnel à la formation. "Nous n’étions plus des élèves, mais de véritables professionnels." Son souvenir le plus frappant reste l’épreuve principale de la troisième année : le business plan, transition essentielle entre l’école et la vie professionnelle." Ce furent quatre mois de travail acharné. J’avais la possibilité de concrétiser mon projet personnel. J’ai tout donné."