Financer sa formation

Imprimer cette page Texte plus petit Texte plus grand

Pour  les salariés

3 dispositifs de financement sont possibles.

 

Le plan de formation

 Chaque employeur conçoit et met en place le plan de formation qu’il considère le plus adapté au projet de l’entreprise, en partenariat avec les instances représentatives du personnel et ses salariés.

  • Actions visant à assurer l’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution et/ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise.
  • Actions ayant pour objet le développement des compétences des salariés. Ces actions visent à l’acquisition pour le salarié de nouvelles compétences dans la perspective d’une mobilité professionnelle, d’une promotion, d’un reclassement…

Le plan de formation peut comporter également des actions de bilan de compétences, de validation des acquis de l’expérience, et la prise en charge partielle de périodes de professionnalisation et de contrats de professionnalisation.

Les besoins de formation exprimés par les salariés dans le cadre d’un entretien professionnel peuvent également être pris en compte dans le plan de formation.

Loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale

Loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie

 

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2015, le Droit Individuel à la Formation (DIF) a cédé la place au Compte Personnel de Formation (CPF). Ce nouveau dispositif offre à tous les actifs de nouveaux droits pour se former tout au long de leur vie. Contrairement au DIF qui permettait d’accéder à tous les types de formations, sous réserve de l’accord de l’employeur, les heures inscrites sur CPF ne peuvent être utilisées que pour des formations figurant sur les listes officielles.

Selon leur secteur d’activité et selon la région où ils travaillent, les salariés peuvent ainsi bénéficier :

-          de formations qualifiantes (liste consultable sur le site officiel du CPF)

-          de certifications professionnelles propres à leur secteur d’activité ou d’un autre secteur via une liste interprofessionnelle

-          de formations relatives au « socle de connaissances et de compétences » (savoir lire, écrire, compter) ou d’un accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

En savoir plus (http://www.emploi.gouv.fr/dispositif/compte-personnel-formation-cpf)

vous êtes salarié : http://www.moncompteformation.gouv.fr/sites/default/files/documents/fiche_dispositif_cpf.pdf

vous êtes employeur :http://www.moncompteformation.gouv.fr/sites/default/files/documents/fiche_cpf_employeurs.pdf

FERRANDI Paris  propose aux adultes des formations préparant à l'obtention du CAP (CAP cuisine, CAP pâtissier et CAP boulanger), formations éligibles au titre du CPF.

 

Le CIF (Congé Individuel de Formation)

Le Congé Individuel de Formation (CIF) permet à toute personne qui travaille de suivre, au cours de sa vie professionnelle, des actions de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir.

- Le salarié en CDI doit justifier d’une ancienneté d’au moins 5 ans, consécutifs ou non, en qualité de salarié dont 12 mois dans l’entreprise.

- Le salarié en CDD doit justifier de 24 mois en qualité de salarié dans les 5 dernières années dont 4 mois en CDD dans les 12 derniers mois. Le CIF se traduit par une autorisation d’absence pendant laquelle le contrat de travail est suspendu. Après avoir obtenu l’accord de l’entreprise le salarié doit contacter, selon le cas, le FONGECIF régional, l'OPCA de branche (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) ou l'AGECIF du secteur concerné.

 

Pour les non-salariés

Un financement personnel est demandé. Le financement peut s’effectuer par l’intermédiaire de l’Agefice.