Actualité

Imprimer cette page Texte plus petit Texte plus grand
17/12/2015
Evénements
FERRANDI Paris signe un Mémorandum d'entente (MOU) avec la fondation MIR

FERRANDI Paris signe un Mémorandum d'entente (MOU) avec la fondation MIR sur la collaboration bilatérale en matière d'échanges culinaires franco-coréens

Kim Hyungsu, président de la Fondation MIR et Bruno de Monte, directeur de FERRANDI Paris ont signé un Mémorandum d'Entente (MOU) visant à établir des axes de coopération et d'échange entre la culture culinaire de la France et celle de la Corée.
 
La Fondation MIR et FERRANDI Paris se sont mis d'accord sur différentes orientations permettant de développer les relations d'amitié et de coopération existant déjà entre les deux pays. Cela à travers les échanges et la coopération entre chefs et professionnels français et coréens, la création de cours de cuisine coréenne à  FERRANDI Paris et de cours de cuisine française mis en place par l'école en Corée, et l'organisation d'événements autour de la culture culinaire.
 
En outre, mettant en avant la spécificité de chacune des deux parties, grâce notamment à la création d'une école FERRANDI Paris en Corée du Sud et à la recherche commune en matière de gastronomie, celles-ci souhaitent développer des recherches approfondies sur les cultures culinaires des deux pays et en partager les résultats.
 
La signature du Mémorandum a eu lieu le 30 novembre 2015 à FERRANDI à Paris. Le document a été signé par Kim Hyungsu, président de la Fondation MIR et Bruno de Monte, directeur de FERRANDI Paris, en présence de M. Loh Ilshik, directeur du Centre Culturel Coréen, marquant ainsi le début d'une riche coopération entre les deux institutions.
 
Bruno de Monte a déclaré: « La France et la Corée sont deux pays qui possèdent des gastronomies singulières très riches et très anciennes. C’est donc là une belle occasion de mettre sur pied un joli projet de coopération entre nos deux institutions. Je pense aussi que ces échanges dépasseront largement le strict cadre des échanges culinaires et qu'ils renforceront la compréhension mutuelle et les liens d'amitié qui existent déjà entre nos deux pays. »
 
Kim Hyungsu, président de la Fondation MIR, s’est également réjoui de cette coopération : « Chacune de nos deux institutions est très enthousiaste pour ce projet et prête à s’engager pleinement dans la coopération à venir. Celle-ci sera, j’en suis sûr, bénéfique à la fois pour la Corée et pour la France. Et je pense qu’elle peut aussi ouvrir la voie à des échanges culturels plus large. » 
 
La signature de ce mémorandum suscite chez les deux parties beaucoup d'attentes et d'espoir, les deux établissements, du plus haut niveau mettant en commun la quintessence de leurs savoir-faire et de leur expérience pour contribuer au développement et à l'enrichissement de la culture gastronomique.
 
La fondation MIR est une instance culturelle créée par dix-neuf grandes entreprises de Corée. Elle a pour vocation de faire mieux connaître dans le monde la culture coréenne dans différents secteurs - gastronomie, culture vestimentaire et celle de l'habitat, arts traditionnels... -, afin d'amplifier et élargir la dynamique créée par  la « vague coréenne » qui concernait surtout la culture populaire de divertissement. La vocation de la fondation est de former de nouveaux talents dans le domaine de la culture et des arts. Son but affiché est de contribuer à la prospérité culturelle de la Corée et à son émergence en tant que grand pays possédant une culture riche et singulière, améliorant ainsi la qualité de vie de ses citoyens et ouvrant la voie à une réunification pacifique.
> Retour au fil d'ACTUALITE